Home
Rencontre 2004 Reunion
Activités/Activities
Membres/Members
Directeurs/Directors
Généalogie/Genealogy
DNA/ADN
Contacte/Contact
Meetings/Réunions
Magasin/Store
Liens/Links

Rapport sur la rencontre de famille

 

(For English click here)

 

Rapport sur la rencontre de la famille Amirault, par Ina Amirault

 

La quête de liens de famille et le renouement de ces alliances était le thème fondamental des retrouvailles des descendants de François Amirault dit Tourangeau et Marie Pitre, mariés vers 1683. 

 

C’était une journée ensoleillée, le dimanche 8 août, 2004, à Pubnico-Ouest, Nouvelle-Écosse quand 750 personnes ont participé aux activités de la rencontre.  C’était une visite de retour à Pubnico pour beaucoup, mais un premier voyage émotif à la Nouvelle-Écosse et au berceau de l’Acadie pour d'autres. 

 

Ils ont répondu à l’appel irrésistible de revenir chez-soi, de la Nouvelle Angleterre, la Californie, l'Oklahoma, le Yukon, l’Ontario, le Québec, la Nouvelle-Écosse, et ailleurs.  Les différentes épellations du nom de famille étaient étonnantes - Amirault, Amero, Amiro sont commun en Nouvelle-Écosse, mais il y avait également Mireault, Amireault, Mero, Emero, Mirault et Merrow. 

 

Les accoutrements habituels pour les réunions de famille étaient là -  les étiquettes, les épinglettes, les photographies de famille, la recherche généalogique, les rafraîchissements, les activités pour les enfants, et de l’artisanat à acheter.  La musique commençait juste après midi et continuait jusqu’à tôt le lendemain matin avec artiste après artiste embarquant sur l’estrade, tous membres de la famille ou leurs amis.

 

Mais la science a joué un rôle dans cette rencontre aussi, car des résultats d'un projet de recherche ADN pour la famille Amirault ont été dévoilés.   Avec la recherche ADN du chromosome Y, la famille Amirault espère résoudre le puzzle de leur arbre généalogique.

 

L'ancêtre le plus ancien connu de la famille était dit Tourangeau, alors il venait probablement de la province de Touraine en France, n’est-ce pas?  Malheureusement, aucun record ne s'est avéré pour confirmer d'où il est venu, comment ou pourquoi il est venu à l’Acadie, ou qui il a laissé. 

 

Puisque certaines parties du chromosome Y demeurent inchangées à travers les générations de descendants mâles, la recherche ADN pourrait identifier une parenté entre un descendant de François Amirault connu en Amérique du Nord et un Amirault vivant toujours en France.  Une fois cette parenté établie, l’étude des ancêtres du Français pourrait produire des fils utiles dans l’identification de François Amirault dit Tourangeau. 

 

À date, le ADN de sept mâles nord-américains, descendants de deux fils de François, a été examiné et ces hommes sont identiques - ils ont le même haplotype.  Huit hommes en France avec le nom de famille Amirault, ou une variation, ont été également été examinés.  Un résultat surprenant – ils ne sont pas semblables au nord-américains, et dans la plupart des cas, ils ne sont pas semblables l’un à l’autre.  La recherche montre six haplotypes différents chez les huit Français examinés.  Le projet continuera.

 

À la fin de la journée, les membres de la famille Amirault, fatigués, ont échangé des embrasses et des baisers, des adresses électroniques et des généalogies.  La recherche ADN aidera à compléter leur arbre généalogique, mais pas aujourd'hui….

 

© Ina Amirault

Ce site appartient à Ina Amirault. This website is maintained and copyrighted by Ina Amirault. Si vous avez des commentaires ou suggestions, veuillez envoyer un message à / Comments should be emailed to Webmaster-webmestre.  
 Dernier mise à jour / Last update:  avril 24, 2006 .